Retour aux articles

Présentations pour les groupes d’entraide de l’Association québécoise de la douleur chronique

La majorité des Québécois n’ont pas accès aux preuves scientifiques courantes ni à la recherche scientifique en cours – ceux vivant avec une douleur chronique ne sont pas une exception. Ce projet redonne à la communauté en maximisant sur les capacités des étudiants aux études supérieures et leur accès aux données scientifiques de pointe.

L’initiative RQECD-AQDC est un projet débuté en 2018 par Myriam Pâquet, ancienne relationniste communautaire du Réseau québécois des étudiants-chercheurs sur la douleur (RQECD). Cette initiative a comme but d’offrir des présentations faites par les étudiants-membres du RQECD pour informer et éduquer ceux qui vivent avec la douleur chronique sur un sujet portant sur la douleur. L’initiative est une collaboration avec l’Association québécoise sur la douleur chronique (AQDC) qui offre des groupes d’entraide à ceux qui vivent avec de la douleur chronique. Alors que les groupes d’entraide sont généralement centrés autour de discussions entre les participants, les présentations offrent également un support important pour ceux vivant avec de la douleur chronique en passant par l’éducation.

À gauche, Myriam Pâquet à l’origine de l’initiative RQECD-AQDC et à droite, Catherine Paré relationniste communautaire pour le RQECD.

La majorité des Québécois n’ont pas accès aux preuves scientifiques courantes ni à la recherche scientifique en cours – ceux vivant avec une douleur chronique ne sont pas une exception. Les étudiants aux cycles supérieures se retrouvent dans une bonne position puisqu’ils ont accès à ces données scientifiques de pointe et ils ont la capacité de partager cette information avec des personnes qui peuvent en tirer un bénéfice. De plus, les étudiants-membres qui présentent sont choisis s’ils reçoivent une bourse de congrès du Réseau douleur, une bourse qui provient des fonds publics et du gouvernement du Québec. Au cours de l’édition actuelle, Catherine Paré, la relationniste communautaire du RQECD, a développé des sondages pour les étudiants et les participants afin d’améliorer la tendance croissante de ce projet qui met de l’avant le transfert des connaissances et qui peut minimiser la souffrance à long terme des patients qui vivent avec la douleur chronique.

En savoir plus