Optogénétique: utiliser la lumière pour combattre la douleur chronique

Des recherches publiées par l'équipe du Pr Philippe Séguéla, en collaboration avec plusieurs membres du réseau de recherche sur la douleur, démontrent qu'un traitement avec de la lumière peut soulager la douleur chez des souris génétiquement modifiées en éteignant spécifiquement l'activité bioélectrique de neurones exprimant des récepteurs de douleur nommés Nav1.8 + nociceptor. Cette approche optogénétique a de nombreux avantages puisqu'elle utilise un traitement non-invasif, la lumière, qui peut être appliqué de façon précise en variant l'endroit et l'intensité de cette lumière, et permet ainsi de contrôler l'activité de neurones spécifiques.

« La douleur chronique est un problème de plus en plus important sur le plan clinique, que nous soulageons principalement avec des opiacés depuis de nombreuses années. Son traitement reste difficile à cause du phénomène de tolérance, qui entraîne l’augmentation des doses et, par conséquent, l'apparition de graves effets secondaires.  Dans le futur, la luminothérapie pourrait être une façon très efficace de soulager la douleur chronique et d’éviter les inconvénients des analgésiques courants », précise le Pr Séguéla.

Le Dr Séguéla souligne toute fois que de nouvelles avancées en neurosciences sont nécessaires pour que cette méthode de soulagement de la douleur soit appliquée aux humains. Le Pr Séguéla estime qu’il serait possible de rendre des neurones humains photosensibles notamment en utilisant un vecteur viral inoffensif conçu pour leur transmettre temporairement les opsines.

Ces travaux, publiés dans la revue eNeuro, ont reçu le soutien des Instituts de recherche en santé du Canada, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie, du Réseau québécois de recherche sur la douleur, et de la Fondation Louise et Alan Edwards.

Lisez le communiqué de presse complet sur le site de McGill: Une idée lumineuse pour lutter contre la douleur chronique

Lisez l'article de recherche original: Daou I, Beaudry H, Ase AR, Wieskopf JS, Ribeiro-da-Silva A, Mogil JS, Séguéla P. Optogenetic Silencing of Nav1.8-Positive Afferents Alleviates Inflammatory and Neuropathic Pain. eNeuro. 2016 Mar 16;3(1). pii: ENEURO.0140-15.2016. doi: 10.1523/ENEURO.0140-15.2016. eCollection 2016 Jan-Feb.