Retour aux articles

Ma vie de chat-cheur : acteur contre la douleur

Chercheurs associés :

Cette vidéo a été sélectionnée dans le cadre du concours de vulgarisation scientifique « Plein feu sur la relève 2020 » organisé par le RQRD. Dans cette vidéo, les étudiants du Réseau Québécois des Étudiants-Chercheurs sur la Douleur (RQECD) vous présentent leur projet de recherche.

Aliénor Delsart

Je m’appelle Margot et je suis atteinte d’arthrose. Saviez-vous que cette maladie touche 80% des chats de plus de 11 ans ? Jusqu’à 35% des chats adultes ? Elle est caractérisée par des atteintes articulaires associées à de la douleur. En gros, deux types de douleurs arthrosiques existent, inflammatoire, la plus commune et la plus simple à soulager ; ou neuropathique. Cette dernière est causée par des décharges électriques anormales des neurones innervant l’articulation vers le cerveau, et conduit à une expérience douloureuse exagérée. Je suis moi-même hypersensible. Je ne supporte pas le toucher aussi subtil soit-il, on appelle cela l’allodynie et malheureusement il n’existe pas de traitement adapté pour la soulager. C’est pourquoi mon aide est requise pour déterminer si tel nouveau médicament sera efficace sur les douleurs inflammatoire et neuropathique. Je me soumets à des tests sensoriels quantitatifs non invasifs de la douleur qui déterminent mon seuil de tolérance sensorielle. Aussi, on scrute ma démarche, mes déplacements. Mon seuil de résistance à la fatigue est déterminé en montant et descendant des escaliers. Les résultats sont prometteurs, ma vie de chat-cheur aidera des milliers de patients animaux et humains.