Le RQRD accueille Luda Diatchenko au sein de la communauté de recherche sur la douleur du Québec.

«Le recrutement de Luda Diatchenko par l'université McGill nous rapproche du but de pouvoir offrir des traitements de la douleur personnalisés aux patients», dit Yves De Koninck, directeur scientifique du Réseau québécois de recherche sur la douleur (RQRD). Il ajoute: «Son arrivée donnera une forte impulsion aux initiatives de recherche sur la douleur au Québec, » puisque son expertise unique viendra complémenter celle de la très active communauté de recherche québécoise. Il s'agit d'une excellente nouvelle pour les 20% de la population qui souffre de douleur chronique.

Lire la suite »»

Le Dr Diatchenko, experte de renommée mondiale en recherche sur la douleur, s'est vu offrir une Chaire d'Excellence en Recherche du Canada (CERC) sur les mécanismes génétique de la douleur chez l'humain. Cette chaire, l'une de seulement 19 données dans tous les domaines de la recherche scientifique au Canada, est une première pour l'université McGill, qui recevra jusqu'à dix millions de dollars du gouvernement fédéral, et plus de 20$ millions de fonds privés et publiques jumelés (les sources incluent le gouvernement du Québec, Pfizer, l'université McGill et la Fondation Canadienne pour l'Innovation).

Luda Diatchenko

«Puisque la douleur est une question si importante pour tant de Canadiens, un renforcement de notre leadership en recherche sur la douleur ne peut qu'être bénéfique pour les patients. Ces investissements nous permettront de bâtir des infrastructure de recherche encore plus solide, nous permettant de mieux comprendre les causes de la douleur et de découvrir de nouvelles voies de traitement», dit le Dr De Koninck. Ces investissements agissent comme catalyseurs, permettant aux chercheurs de profiter des dernières avancées technologiques pour faire avancer leur recherche.

La douleur est un phénomène extrêmement complexe, et plusieurs facteurs environnementaux, physiologiques, psychologiques et génétiques y contribuent de façon interdépendante. Les recherches du Dr Diatchenko visent à identifier les éléments critiques de la variabilité génétique humaine qui conduisent à la sensibilité à la douleur et à la pathologie, telle que la douleur chronique. Elle utilise ensuite ses connaissances de ces variations génétiques pour développer des traitements et thérapies personnalisés pour les patients souffrant de douleur chronique.

Le Dr De Koninck souligne les effets synergétique que l'arrivée du Dr Diatchenko aura: «Son expertise va enrichir par synergie plusieurs initiatives en cours, et particulièrement le registre québécois de la douleur, qui est une ressource unique au monde que le RQRD développe depuis 6 ans avec ses partenaires pharmaceutiques et gouvernementaux. La structure même du système de santé public québécois nous permet une gestion coordonnée et une collecte de données standardisées à travers les quatre réseaux universitaires intégrés de santé (RUIS), donnant ainsi aux chercheurs accès à une richesse de données sur la douleur inégalée au monde. L'approche du Dr Diatchenko va venir enrichir davantage cette initiative, en y ajoutant une nouvelle dimension génétique importante, pour complémenter nos autres approches».

Le Dr Diatchenko reconnait que «McGill est de loin le centre de recherche sur la douleur le mieux connu au monde. Commençant avec Ronald Melzack, un nombre de percées importantes ont été réalisées à McGill, et c'est encore vrai aujourd'hui.» Elle compte s'appuyer sur la grande expertise dans les domaines de la recherche fondamentale sur la douleur et les mécanismes de la douleur que l'on trouve à l'université McGill, et sur sa connaissance des nouveaux outils génétiques, pour générer de nouvelles opportunités de découvertes révolutionnaires.

Le Dr Diatchenko espère que ces nouvelles découvertes en recherche fondamentale permettront d'offrir de nouveaux traitements personnalisés à des patients en clinique d'ici cinq à dix ans.

Comme le centre de recherche sur la douleur Alan Edwards fête ses dix ans cette année, son directeur, le Dr Fernando Cervero, qualifie le recrutement du Dr Diatchenko en ces termes: «La nomination du Dr Diatchenko à cette nouvelle CERC est un cadeau d'anniversaire fantastique pour le centre. Sa solide expertise en génétique humaine de la douleur combinée au vaste éventail d'expertises complémentaires au centre nous aidera à nous approcher du développement de traitements analgésiques personnalisés.»

«L'étude des mécanismes moléculaires et génétiques de base de la douleur humaine est ma passion. La douleur est non seulement la première raison pour laquelle les patients consultent un médecin, la douleur est aussi un phénomène mystérieux, sous-étudié et sous-estimé», dit le Dr Diatchenko. L'arrivée du Dr Diatchenko amènera un nouvel éclairage à ce phénomène important.

Pour en apprendre plus au sujet du Dr Diatchenko:

Site web CERC:

http://www.cerc.gc.ca/chairholders-titulaires/diatchenko-fra.aspx

Communiqué de presse de l'université McGill:

http://www.newswire.ca/en/story/1231231/une-sommite-internationale-dans-le-domaine-de-la-genetique-de-la-douleur-se-joint-a-mcgill

Sur YouTube (en anglais):

http://www.youtube.com/watch?v=2nRoAaTp-Jg&feature=youtu.be

The Gazette: http://www.montrealgazette.com/news/million+grant+brings+prominent+pain+researcher+McGill/8959313/story.html

Regarder une entrevue avec Fernando Cervero à propos de cette nomination à la télé de Radio-Canada.