Platforme 1: Registre québécois de la douleur et infrastructure de recherche clinique

Investigateurs: Manon Choinière & Mark Ware

Administrateur: Nicolas Beaudet (nicolas.beaudet@qprn.ca)

Contexte:

Les coûts humains et économiques de la douleur chronique sont immenses, mais des données compréhensives et fiables ne sont pas disponibles pour le Québec.

Malgré des décennies de recherche, les patients souffrant de douleur chronique ne sont toujours pas pris en charge convenablement, et plusieurs patients passent d'un médecin à un autre ou quittent le réseau médical traditionnel pour chercher le soulagement de leur douleur. Dans certains pays, des cliniques spécialisées existent pour prendre en charge les patients en douleur, mais l'accès à de telles cliniques est limité par leur nombre restreint et des listes d'attente excessivement longues.

En 2005-2006, des études par des chercheurs du RQRD ont démontré que la situation au Québec est similaire au reste du monde.

Ils ont montré que le Québec manquait de ressources pour gérer les patients souffrant de douleur chronique, l'accès aux soins et leur qualité étant déficients. Un autre barrière importante à la prise en charge de la douleur était le manque de standards de soins de la douleur qui seraient largement reconnus et fondés sur des résultats de recherche concrets. Un facteur contribuant à cette situation était que les études étaient basés sur des échantillons limités et utilisaient des outils de mesure des résultats différents. Les comparaisons significatives entre les études étaient donc difficiles, voire impossibles.

Résultats: La mise en oeuvre du Registre Québécois de la Douleur, accompagné de l'infrastructure de recherche clinique, a généré de nouvelles collaborations entre nos chercheurs et avec nos partenaires industriels. Il fournit à l'industrie et aux chercheurs du Québec la capacité d'élaborer, de mettre en œuvre et de réaliser des études cliniques sur la douleur chronique de manière opportune et efficace.
Comme résultats concrets, soulignons:

  • un plus grand nombre de nouvelles études cliniques initiées, complétées et publiées;
  • un financement accru;
  • des activités de transfert de connaissances (communication avec les médias, affiches, sensibilisation communautaire);
  • la présence de personnel de recherche clinique dans les cliniques de la douleur participantes.

Une telle approche systématique permet au RQRD de réaliser son objectif d'évaluer et d'établir des approches de gestion de la douleur chronique fondées sur des preuves, personnalisées et cliniquement significatives. Cette approche permet également d'augmenter notre masse critique en:

  1. attirant des chercheurs ayant différentes expertises en douleur chronique à la recherche clinique
  2. attirant des experts d'autres disciplines, et
  3. en formant une nouvelle génération de chercheurs cliniques de pointe.

Surtout, cette initiative a un impact majeur sur la santé et qualité de vie des patients souffrant de douleurs chroniques. Elle accélère la transmission des résultats de recherche à la pratique clinique et fournit des normes fondées sur des preuves de soins pour les patients souffrant de douleurs chroniques, ainsi que de meilleurs moyens, plus rentables, de fournir ces soins.

L'avantage global sera une réduction significative du fardeau humain et socioéconomique de la douleur chronique.