Optogénétique: utiliser la lumière pour combattre la douleur chronique

Des recherches publiées par l'équipe du Pr Philippe Séguéla, en collaboration avec plusieurs membres du réseau de recherche sur la douleur, démontrent qu'un traitement avec de la lumière peut soulager la douleur chez des souris génétiquement modifiées en éteignant spécifiquement l'activité bioélectrique de neurones exprimant des récepteurs de douleur nommés Nav1.8 + nociceptor.

Jeff Mogil explique pourquoi les scientifiques doivent réduire l'inégalité entre les sexes des animaux utilisés en recherche

Jeff Mogil

Jeff Mogil, de l'Université McGill, a été interviewé par Anna Maria Tremonti sur la radio de CBC, à l'émission The Current, au sujet des conséquences de la disparité entre les sexes des animaux utilisés en recherche, puisque la majorité des études n'utilisent que des animaux mâles.  Des résultats récent du laboratoire du Pr Mogil montrent que les voies de signalement de la douleur sont différentes chez les animaux mâles et femelles, et que des drogues qui inhibent la douleur chez les mâles sont sans effet sur la douleur des femelles.

L'équipe du Pr Louis Gendron participe à la nouvelle stratégie de recherche en douleur chronique du Canada

La participation de l'équipe du professeur Louis Gendron à la nouvelle Stratégie canadienne de recherche axée sur le patient en douleur chronique annoncée ce mois-ci par le gouvernement canadien souligne l'importance du pôle de recherche en douleur de L'Université Sherbrooke. 

La création du réseau de Stratégie de recherche axée sur le patient sur la douleur chronique va structurer les efforts de recherche pour améliorer l'évaluation, la prévention et le traitement de la douleur chronique à tous les âges

Manon Choinière parle de douleur chronique

Manon Choinière (photo Université de Montréal - bonesso-dumas)

Lisez un profil récent de Manon Choinière, professeur au département d'anesthésiologie de l'Université de Montréal, dans lequel elle discute des conséquences biologiques, psychologiques et sociales de la douleur.  Elle souligne aussi le fait que plus de 20% des Canadiens en souffrents, et que la douleur coûte plus aux Canadiens que les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer.  L'article présente un survol des projets de recherche et des collaboration récentes du Dr. Choinière.  

Pages

Subscribe to Réseau québécois de recherche sur la douleur RSS